La course au large : une aventure bretonne

La course au large, une aventure bretonne

Tout a commencé en juin 1964, lorsqu’un jeune officier de marine inconnu du grand public, Eric Tabarly, remporte la 2e édition de la Transat anglaise en solitaire. Cette victoire eut un retentissement sans précédent auprès du grand public, mais le monde de la voile entra en ébullition et tous les jeunes mangeurs d’écoutes se sont engouffrés dans son sillage. En 50 ans, les bateaux de “plaisance” et l’art de la voile se transforme pour devenir des bêtes de course au large. Tabarly va ouvrir la voie et former une pléiade de champions pour le plus grand nombre bretons, qui vont truster les trophés dans les courses les plus prestigieuses.

Créateur de l'école française de la course au large

Inventeur, marin, skipper, Éric Tabarly a marqué plusieurs générations de navigateurs et de coureurs hauturiers, créant une véritable « école française » de la course au large. Alain Colas, Olivier de Kersauson, Gérard Petipas, Éric Loizeau, Marc Pajot, Daniel Gilard, Titouan Lamazou, Philippe Poupon, Yves Parlier, Michel Desjoyeaux, Jean Le Cam…

De très nombreuses innovations

Epris de technique et de performances, Eric Tabarly est à l'origine de très nombreuses innovations : conception du premier voilier spécifiquement imaginé pour un transat en solitaire, déplacement léger, carène à double bouchain, quille étroite avec saumon, safran suspendu reculé, régulateur d'allure (Pen Duick II) ; quille à bulbe, gréement de goélette à wishbone, essais en bassin de carène, construction Duralinox (Pen Duick III) ; premier trimaran de course de grande taille à mâts profilé et voiles latées (Pen Duick IV) ; premiers ballasts, formes planantes, arrière large, redan de coque, lest minimal, chaussette à spi (Pen Duick V), premier concept d'hydroptère, premier trimaran à foils (Paul Ricard)... Sa disparition en 1998, lors d'un convoyage de Pen Duick, au large du Pays de Galles, dans la nuit du 12 au 13 juin 1998, est vécue comme un véritable traumatisme collectif. Un traumatisme collectif qui rappellera la disparition d'Alain Colas, survenue 20 ans plus tôt, lors de la toute première Route du Rhum, à bord de Manureva... l'ex-Pen Duick IV....