L'impact écologique d'internet

Img 20160513 0003Img 20160513 0003 (1023.68 Ko)

L’impact écologique d’internet

 

La facture écologique d’internet n’a rien de virtuel.

Surfer sur la toile nécessite des réseaux, des data-centers (ces bâtiments de stockage de milliers de serveurs) des ordinateurs , des téléphones et des tablettes,qu’il faut fabriquer, puis alimenter.

Une recherche sur Google dégagerait par exemple 0.2 gr de CO2. Un chiffre à multiplier par les 2 millions de requêtes effectuées par minute dans le monde …….

Quelques chiffres:

949 recherches par an et par personne, cest la moyenne d’un internaute français.

Au total, celà équivaut à 1,5 milions de Km parcourus en voiture (soit 287 600 tonnes de CO2

Un data center de 10 000 m2 consomme autant d’électricité qu’une ville de 50 000 habitants

et il y en a 3816 répartis dans le monde !

Les populations mondiales sur le WEB :

an 2 000 : 8 %   

2015 : 43%  

2030: 70%

Taper directement l’adresse d’un site ou y accéder par “ses favoris” permet de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre.

100 salariés envoyant tous les jours 33 mails de 1 MO à 2 destinataires génèrent annuellement autant de CO2 qu’un trajet de 1000 KM en voture

L’impact énergétique d’un mail avec une pièce jointe de 1 MO est de 25 Wh, la même dépense qu’une ampoule basse consommation allumée pendant 2 heures

 

L’empreinte carbonne annuelle d’internet représente l’équivalent de l’ensemble des vols de l’aviation civile mondiale

(source ça m’intéresse”)

 

Ajouter un commentaire