Résidence senior : choix raisonné ?

 

Images 3

Avec l’allongement de la durée de vie, ceux qu’on appelait les “vieux”, les anciens, sont devenus les seniors. Alors quand devient on senior?

Pour certain c’est lorsque l’on n’est plus dans la vie active, que l’on est en retraite. Mais à 60, 65 ans aujourd’hui, on n’est pas vieux. Maintenir une activité, s’impliquer dans des associations, voyager, se passionner pour son jardin, est maintenant dans les usages, jusqu’au moment où sonne les difficultés à se mouvoir, à accomplir certaines activités.

Soucieux de leur santé, avides de nouvelles technologies, d’activités ou encore de loisirs, nos seniors sont de plus en plus actifs. L’arrivée de l’âge de la retraite est vécue comme le début d’une période et non la fin d’une période.

Les seniors d’aujourd’hui ont un pouvoir d’achat plus important que les personnes âgées de moins de 50 ans. Ils veulent jouir de leur temps libre.

Puis vient le 4ème âge aux environs des 80 ans

Quand vient le temps de rechercher un logement correspondant à ces nouvelles envies et à ces nouveaux modes de vie, les maisons de retraite classiques de type EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) sont peu adaptées. Par ailleurs, vivre à domicile peut s’avérer inadapté à leurs besoins.

C’est dans ce contexte que s’est développé le concept des résidences seniors.

Ces résidences offrent de nombreux avantages  et des services souvent à la carte :

  • Un hébergement dans un cadre sécurisé : les résidences disposent d’un environnement clos et sont souvent équipées de caméras et d’un gardien à l’entrée. Elles sont souvent bien situées à savoir à proximité de centre-ville ou dans des lieux facilement accessibles.

  • De nombreux services sont proposés pour occuper son temps libre et des espaces communs sont à disposition pour y pratiquer des activités sportives, culturelles …

  • Elles proposent un service médical plus ou moins important selon les résidences.

  • Elles offrent la possibilité de bénéficier d’un service de restauration et de personnel dédié notamment aux animations

  • Enfin, leur coût s’avère inférieur à celui  constaté dans les EHPAD

Les résidences seniors offrent une véritable alternative. On estime aujourd’hui que c’est un marché porteur qui devrait atteindre 1 000 unités d’ici 2020 contre 374 en 2013 en 2014. Par ailleurs, investir dans une résidence senior peut permettre de bénéficier d’une fiscalité avantageuse selon les dispositifs.

Il n’y a pas si longtemps, les hospices qui étaient de véritables mouroirs, étaient la seule alternative, les enfants étant mis à contribution pour héberger leurs vieux parents. S’en suivait des situations difficiles qui ont vu leur aboutissement dans l’ouverture de maisons de retraite, puis d’EHPAD et enfin les résidences pour seniors .

P1090069


 

Ajouter un commentaire